Pleurer sur papier

Pleurer sur papier,

Je n’ai trouvé que cela.

Oh… elles me manquent, mes larmes.

Forcée d’écouter des mélopées éplorées

Afin de les retrouver, mes liquides mortifiés.

Mes lacrymales m’ont abandonnée…

J’ai trop pleuré.

Est-ce qu’il pleut d’un nuage à l’autre…

Je contemple et m’émeus de ces douceurs aériennes,

Tendres fleurs de coton,

Et me dis que là-haut le monde est plus bleu.

Pleurer sur papier,

Je n’ai trouvé que cela.

Oh… elles me manquent, mes larmes.

Sans mes lacrymales,

Je ne suis pas celle qui a été pour à jamais

Une princesse désincarnée…

Elles m’ont abandonnée, mes larmes.

J’ai trop pleuré…

Est-ce qu’il pleut d’un nuage à l’autre…

Je contemple et m’émeus de ces douceurs aériennes,

Tendres fleurs de coton,

Et me dis que là-haut le monde est plus bleu…

 

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»