Les Vendeurs de rêves

Quand dans mon iris

Ta silhouette se dessinera,

Quand dans mes mains

Ton adoré visage se lovera…

Alors je saurai.

Je n’aurai plus jamais peur,

Parce que tes mots et tes silences

Seront justement les tiens,

Parce que ce sera toi, et toi seul,

Et plus ces vendeurs de rêves…

Quand j’ouvrirai les yeux chaque matin

Je me demanderai

Si mon imagination n’a pas agité le spectre

De mon fantasme le plus parfait,

Voilant ainsi ma vue

Pour me faire rêver les yeux ouverts…

Quand dans mon corps

En émotions tu t’épancheras,

Quand dans mon antre, mon fort,

Ta passion se répandra…

Alors je saurai.

Je n’aurai plus jamais peur,

Parce que tes mots et tes silences

Seront justement les tiens,

Parce que ce sera toi, et toi seul,

Et plus ces vendeurs de rêves…

Quand j’ouvrirai les yeux chaque matin

Je me demanderai

Si mon imagination n’a pas agité le spectre

De mon fantasme le plus parfait,

Voilant ainsi ma vue

Pour me faire rêver les yeux ouverts…

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»